MiraDry pour ne plus transpirer, mon expérience

Hello,

Il y a maintenant presque un an j’ai essayé la technique MiraDry qui promet de ne plus transpirer des aisselles, du moins de réduire considérablement la transpiration. J’ai attendu autant de temps pour en parler puisque les résultats définitifs prennent plus ou moins de temps suivant les patients et je voulais être assez précise en racontant cette expérience. J’avais fait une storie à la une sur mon instagram en répondant à vos questions, je vais tout simplement les retranscrire en rajoutant les résultats finaux.

J’ai fait ça chez le Docteur Julian Vitse à Sète qui a été très professionnel et m’a mise à l’aise pendant la séance. J’ai même pu échanger avec lui par la suite quand de temps à autre j’avais une question sur mes soins.

Ses coordonnées :

Polyclinique Sainte-Thérèse

Pôle Santé Thau – 4ème étage

310, avenue du Maréchal Juin, 34200 Sète

04 67 19 35 04

     Son site

 

Qu’est-ce que le MiraDry ?

C’est une technique qui à pour but de détruire les glandes sudoripares en utilisant des ultrasons. Cela va donc agir sur la transpiration mais également les odeurs. On va chauffer les glandes jusqu’à 60°, ce qui va les détruire sans même endommager la peau.

En général les personnes qui ont recours à ce soin souffrent de la pathologie d’hyperhidrose ou tout simplement souhaitent être à l’aise en chemise, en portant du gris chiné sans avoir d’auréoles génantes en levant les bras. Donc une raison purement esthétique.

Comment se déroule le soin ?

On fait d’abord un diagnostique pour connaitre et déterminer exactement la zone à traiter puis on va procéder à une anesthésie locale. C’est une fois l’anesthésie faite que l’on attaque le soin. On peut ressentir une légère aspiration mais sinon c’est totalement indolore. J’ai eu plus mal durant les piqures pour l’anesthésie que le soin. On applique tout de suite après des poches de glace pour refroidir et réduire l’inflammation.

Il me parait inutile de le préciser mais c’est bien évidemment fait uniquement par un médecin.

Quel est le prix de la séance ? Combien de séances faut-il ?

Entre 1900€ et 2400€ selon vos besoins, certaines personnes auront à faire une deuxième séance si la transpiration est vraiment excessive. Mais normalement une seule séance suffit puisque on élimine 80 à 85% de sa transpiration. En comparaison, je m’étais à l’époque renseignée sur le botox qui se renouvelle tous les six mois à environ 500€ la séance. J’ai trouvé donc de suite plus rentable et moins douloureux sur le long terme de faire MiraDry.

Est-ce dangereux d’empêcher la transpiration ?

Contrairement à ce que l’on peut penser on a que 2% des glandes sudoripares sous les aisselles, il n’est donc pas dangereux de ne plus transpirer de cet endroit. De plus le MiraDry n’arrête pas 100% de la transpiration, vous transpirerez donc en faisant du sport, les jours de canicules…  D’ailleurs en presque un an déjà, je n’ai pas senti mon corps compenser en transpirant par d’autres endroits. Je peux donc vous dire avec assez de recul que ça n’a rien changé à part le fait que je transpire presque plus des aisselles.

Les soins après l’opération ?

On passe plusieurs jours avec des poches de glaces sous les aisselles, c’est hyper important. Il faut également se laver à l’eau et au savon doux puis appliquer une crème antibiotique. Il vaut mieux attendre une bonne semaine avant de reprendre le sport pour ne pas solliciter les glandes quelques temps.

En ce qui concerne la douleur, j’ai eu les aisselles gonflées une bonne semaine et j’ai eu mal seulement 24H. On se sent assez éreinté mais rien de bien méchant. On garde des œdèmes quelques temps et il est possible que cela soit dans le torse. Par exemple j’ai eu mal aux seins en dehors des périodes d’ovulation/règles, et le médecin m’a confirmé que cela venait du traitement. Je précise tout de même que cela est sans danger pour éléments entourant les aisselles (poitrine, ganglions …).

Combien de temps pour les résultats définitifs ?

On m’avait annoncé environ 3-4 mois, mais je dirai qu’il faut patienter presque un an (dans mon cas). Les oedemes mettent un peu de temps à se résorber. Cela va encore dégager de la transpiration qui étaient bloquée. Il est même possible qu’au bout de trois mois vous ayez de mauvaises odeurs comme vous n’en avez jamais eu sur un ou deux jours (ça m’est arrivé c’était très bizarre ahah) et parfois certains jours où vous resterez sec comme jamais.

Pour ma part je transpire encore, pas énormément mais je transpire dans des moments normaux; après avoir couru, pendant un coup de stress ou en rentrant dans le métro et qu’il fait 50°. En revanche niveau odeur c’est incroyable, je n’ai presque plus le reflexe de mettre du déo le matin. En fin de journée je n’ai soit aucune odeur, soit c’est super léger. Je crois que c’est vraiment LE truc le plus handicapant à la base, plus que d’avoir une trace de transpiration. Rien de pire que de sentir mauvais, et là c’est totalement fini. J’avoue que j’hésite à faire une deuxième séance pour transpirer encore moins, mais je suis déjà pratiquement plus complexée depuis que j’ai fait le MiraDry.

En conclusion je suis ravie de ce traitement et je le recommande si la transpiration des aisselles est un vrai complexe pour vous. Je me pose plus les questions “si je mets ce haut je vais transpirer dedans, il me faut du noir” dans mon quotidien. Ça peut paraitre stupide pour certains, mais personnellement ça change tout !

 

No Comments

Leave a Reply

Rempli cette case pour prouver que tu n'es pas un robot *