Pensées nocturnes, j’ai peur de grandir.

Il va falloir qu’un jour j’arrête de beaucoup trop penser à 4H du matin. Cette fois-ci je me suis dit qu’il valait mieux mettre mes pensées par écrit plutôt que de tenter de les effacer. Quitte à ne pas dormir, autant y aller à fond.

En ce moment j’ai un peu le blues, je me pose beaucoup de questions et ça me tracasse. J’ai 24 ans, je suis jeune pourtant j’ai l’impression que je suis déjà en âge de me marier. Mes copines autour de moi se mettent en couple, emménagent avec leur chéri et songent à avoir des enfants. Vous savez quoi ? Ça m’angoisse au plus haut point. Bizarrement plus j’avance dans ma vie moins je me visualise adulte, posée, mariée.

C’est marrant il y a encore un peu plus d’un an je n’attendais que ça, que mon chéri me demande en mariage, faire un enfant (plus tard hein). Seul lui suffisait à ma vie, et vraiment je visualisais cette petite vie rangée d’adulte parfaitement.

Maintenant que l’amour de ma vie est parti c’est le néant. Il m’ait impossible d’imaginer être avec une personne et l’aimer, emménager avec, avoir des enfants. En fait je ne veux pas d’enfant je crois. Je n’ai jamais aimé les enfants. Ça choque toujours les gens quand je raconte ça. « Comment ça tu ne veux pas d’enfant ? Mais ça ne va pas ? C’est la plus belle chose au monde. T’as pas de cœur ».

Ça doit être ça, je n’ai pas de cœur. Je l’ai brisé en tellement de morceaux que je pense qu’il est totalement irrécupérable. Ça fait presque pitié je trouve d’écrire ça, mais ça va, ne vous inquiétez pas je ne le vis pas si mal que ça. J’ai fini par apprendre à vivre avec cette douleur sourde. Mes amies le savent je suis quelqu’un qui est capable de contenir énormément de peine sans le montrer. En fait c’est simple; je n’aime pas les gens malheureux, je n’aime pas être malheureuse. Je ne les comprendrai jamais, la vie est si belle malgré tout. Alors quand la peine est trop lourde à porter je m’octroie un craquage. Je pleure pendant des heures s’il le faut, j’appelle ma mère, je me plains, je me laisse être dans cet état une semaine. En suite encore une petite semaine de blues puis je remonte la pente. C’est comme ça que je me sens vivante. Je m’inquiéterai le jour où je ne ressentirai plus rien.

Peut-être que si je m’accroche à l’(ancien) amour de ma vie c’est également pour me protéger des autres. Pour avoir un prétexte de ne pas m’attacher aux gens, ne pas m’engager dans une relation, ne pas me laisser approcher par un homme, ou tout simplement justifier le fait que j’aime être seule. Notre société ne nous laisse pas vraiment le choix, quand on dit qu’on est célibataire cela suscite pas mal de jugements. Un jour une fille m’a dit « T’as un copain ? » J’ai répondu que non, elle m’a regardé tel un chien battu en me disant « oh ma pauvre. » En vrai j’ai eu envie de la frapper.

Vous savez, on doit presque se justifier d’être seule. « Non mais ça va je suis bien. Non mais vraiment je te jure j’adore être seule ». Une femme doit être en couple pour être comblée, pour se construire, et en plus ça fait stylé sur les réseaux sociaux. On a l’air plus adulte, plus posée, des ‘meufs biens’. Je le vois également vis à vis du regard des mecs sur moi. Quand j’étais dans mon couple, si un mec random venait me parler et savait que j’étais prise il allait tout de suite me catégoriser comme « meuf bien » « meuf intouchable » « meuf respectable ». Maintenant je suis de suite vue comme une « proie » et potentiellement une salope. Je sais c’est un peu catégorique mais c’est à 90% du temps vrai. Prenez l’exemple d’une fille qui tourne autour de votre mec, s’il vous dit “mais t’inquiète elle est en couple” ça rassure de suite. Alors qu’au final, même célibataire elle n’est peut-être pas un “danger”. Je ne sais pas si je me fait comprendre aha.

Une fille célibataire ne peut pas être accomplie, soit elle cherche à se faire baiser par tout ce qui bouge soit elle est en recherche d’un mec pour être heureuse. Il est interdit d’être célibataire par choix. Pourtant il y a peu j’ai rencontré quelqu’un de génial mais j’ai mis un terme à cette relation. Je suis encore incapable d’être deux, et je n’en ai plus du tout envie en fait. Me voir en couple m’a rendue totalement froide du jour en lendemain tellement ça m’irritait d’être deux. Résultat cette fois c’était moi qui faisait du mal à quelqu’un de bien.

C’est ça qui m’angoisse, j’ai 24 ans, et dans un monde idéal à 26 ans je suis mariée à 28 ans maximum mon bébé est en route. Comme mes copines. Comme les blogueuses. Moi j’ai encore envie de faire la fête, de voyager avec mes amies sans contrainte. Je ne dis pas qu’avec un enfant notre vie est gâchée, bien évidemment que non, l’amour que l’on porte à son enfant m’a toujours fasciné et me fait secrètement envie. Mais dans 10 ans peut-être ? J’ai peur de perdre mes amies pour ça, de n’être pas assez mature par rapport à leur rythme de vie. De ne jamais réussir à me visualiser avec qui que ce soit.  À l’heure actuelle ça me semble tellement invraisemblable. J’espère que ça ne fait pas de moi quelqu’un de mauvais. Mais depuis presque un an que je ne suis plus avec lui je me sens changée.

Moi qui n’aime pas me livrer je commence à le faire sur le blog de plus en plus (ok c’est la deuxième fois mais c’est un véritable exploit pour moi). À mes yeux je me mets encore bien plus à nue que quand je vous poste une photo de mes fesses. La dernière fois j’ai reçu énormément d’amour de votre part c’était fou, mais il y a aussi eu un aspect que j’ai moins aimé. Vous savez quand on se livre de cette façon et que l’on raconte des moments difficiles on attise beaucoup de pitié alors que … Non tout va bien. Nous vivons tous des périodes plus ou moins graves dans nos vies, nous avons tous un vécu, un passé qui nous a construites et cela ne fait pas de nous pour autant des gens malheureux ou à plaindre au quotidien. Je dis ça car suite à mon article, si je postais une storie un peu tard ou un texte (souvent tiré d’un livre ou film) un peu mélancolique je recevais de suite des messages “prends soin de toi, j’espère que tu vas bien, TOUT VA BIEN???”. Vous êtes adorables mais oklm les gars. Everything is fine. Et ça c’est une image que je ne souhaite pas véhiculer. Si j’écris c’est comme une thérapie. Nous sommes bien plus inspirés quand nous sommes malheureux, après un chagrin d’amour que quand nous sommes heureux. Et finalement je trouve ça beau, de faire naître des belles paroles de notre malheur. La vérité c’est que je suis une amoureuse des mots, des films d’amour, des beaux discours. Nous sommes deux personnes dans ma tête je crois, celle qui aime l’amour et celle qui le rejette très fort.

Quand j’étais ado je passais des heures et des heures à écrire, je réalise vraiment le bien que ça me fait de tout mettre par écrit. Alors si cela ne vous dérange pas je continuerai surement à vous partager mes pensées nocturnes qui font de moi une vraie insomniaque.

Sur ce, racontez-moi, rassurez-moi, je ne suis surement pas la seule personne dans un état d’esprit presque un peu hors du temps avec ce syndrome de Peter Pan.

 

Love you, Chiara.

4 Comments

  • Reply Do carmo 26 mars 2018 at 6 h 18 min

    Après un “chagrin d’amour ” on a toute cette sensation de ne plus “aimer ” d être bien seule…jusqu au jpur ou the one arrive celui qu’ on attendait plus toutes nos idées reçues (bébé mariage) s envolent et ça fait du bien !
    No stress tu as le temps l âge n est que subjectif il y’a pas d’âge pour se mettre en couple avoir des enfants …et si cela peut te rassurer dire a aujourd’hui je ne veux pas d enfant ne fait pas de toi une mauvaise personne (mais attention tu peux vite changer d avis quand celui qui t es destiné et “te mérite “sonne à ta porte!
    Continues d écrire te livrer t apaiser quelle belle thérapie
    Belle fin de nuit le jour n en ai que plus clair

  • Reply sabine 26 mars 2018 at 9 h 51 min

    Chiara, j’ai 44 ans et tout ce que tu vis là c’est ce que j’ai vécu il y a 20 ans …OMG 20 ans déjà…et en fait je suis même en train de le revivre en ce moment et crois moi être célibataire et heureuse de l’être à mon âge c’est aussi une plaie ( combien de regards condescendants à chaque fois que je l’annonce …)! J’étais dans le même état d’esprit que toi en ce qui concerne les enfants( ça crie ça pleure ça te monopolise 24h/24 !) et du coup tout le monde a été surpris quand j’ai eu ma fille à 36 ans … genre 10 ans après toutes mes copines ! Bah oui c’est le temps qu’il m’a fallu pour me sentir” adulte” et en avoir finalement envie …. Tout ça pour dire 24 ans c’est super jeune….amuses toi , voyages, fais la fête ! Tu es belle et pétillante et tu as toute la vie devant toi

    • Reply Aboutchiara 27 mars 2018 at 3 h 36 min

      Oh merci Sabine de ton commentaire tu ne sais même pas à quel point tu me rassures. Je me vois tellement faire mon enfant à 35-36 ans. Enjoy ta vie de célibataire à toi aussi <3 <3

  • Reply Laurane 26 mars 2018 at 17 h 46 min

    Ton article m’a mise les larmes aux yeux waw.. Je n’ai malheureusement pas l’âge pour te donner des conseils à propos de ton futur, je suis beaucoup trop jeune mais sache que tu es encore jeune toi aussi et tu as le temps. Etre mariée à la vingtaine n’est pas une obligation et si tu trouves à nouveau l’amour à trente ans passé, rien de t’empêche de fonder une famille à cet âge-là. Ne te pose pas trop de questions et ne te fixe pas des règles ni quoique ce soit, profite. Tu es tellement exceptionnelle Chiara !

  • Leave a Reply

    Rempli cette case pour prouver que tu n'es pas un robot *